Température actuelle

0°C

Contact :

×
Services municipaux
Communauté, loisirs et culture
Conseil municipal
Informations
MENU

Bienvenue à Huberdeau

Actualités

Attraits et infrastructures

Arts et culture

Bureau de poste

Camp de jour

Documents

Éducation

Galerie

Histoire

Localisation

Infrastructures

Organismes et associations

Avis publics

Bulletin

Le personnel

Horaire du conseil

Membres du conseil

Procès verbaux

Entreprises et organismes

Plan stratégique

Bibliothèque

Matières résiduelles

Direction générale
et administration

Loisirs

Règlements

Sécurité civile

Sécurité incendie

Régie incendie Nord-Ouest

Taxation

Transport

Travaux publics

Environnement

Écoresponsabilité

Urbanisme

Calendrier des événements

FAQ


            PROVINCE DE QUÉBEC

MRC DES LAURENTIDES

MUNICIPALITÉ D'HUBERDEAU

 

PROJET PILOTE D’APPORT VOLONTAIRE DE RÉCUPÉRATION DU POLYSTYRÈNE

La MRC des Laurentides poursuit le régime du bac noir!

Saint-Faustin-Lac-Carré, 9 mars 2017

C’est aujourd’hui que débute officiellement le projet pilote de récupération du polystyrène (plastique 6) communément appelé « Styromousse ». Sous le thème « Le polystyrène ne pousse pas, pourquoi l’enfouir ? », la MRC des Laurentides désire encourager ses citoyens à reconnaître le polystyrène dans leur quotidien et à le rapporter aux écocentres régionaux afin de pouvoir récupérer cette matière.

Même s’il est recyclable, le polystyrène n’est pas accepté dans la collecte sélective des matières recyclables (bac vert ou bleu) et se retrouve à l’enfouissement. Ce projet consiste à mettre en place la récupération par apport volontaire dans les écocentres régionaux de la MRC (secteur résidentiel seulement), soit à l’écocentre de Mont-Tremblant et de Sainte-Agathe-des-Monts et à la Régie intermunicipale des déchets de la Rouge (RIDR).

LÉGER ET VOLUMINEUX

« Le grand défi dans la récupération du polystyrène est sa densité. On transporte de l’air à plus de 90% et la grande majorité des coûts de récupération sont attribués au transport » explique M. Gilbert Brassard, président du comté de mise en œuvre du plan de gestion des matières résiduelles à la MRC des Laurentides. La MRC des Laurentides veut d’ailleurs sensibiliser la population de ne pas déposer le plastique 6 (polystyrène) dans le bac vert ou bleu de récupération car il risque de contaminer les autres matières. « Une tonne de polystyrène occupe la place d’environ 30 tonnes de déchets compactés dans notre site d’enfouissement et prend des centaines d’années à se décomposer, n’est-ce pas un incitatif assez important pour rapporter notre polystyrène? » mentionne monsieur Brassard.

Ce projet est réalisé grâce à la collaboration de la RIDR, des organismes Synergie Économique Laurentides, expert en maillage d’entreprises, Centre d’entraide La Samaritaine, Groupe Gagnon, spécialiste en récupération et à la participation financière de notre centre de tri Tricentris.

OBJECTIFS DU PROJET PILOTE

  • La MRC des Laurentides souhaite acquérir des statistiques sur le gisement, afin de trouver la solution optimale à la récupération du polystyrène.
  • Sensibiliser les citoyens sur l’importance de récupérer cette matière;
  • Évaluer la rentabilité économique de la récupération du polystyrène;
  • Trouver une solution environnementale durable au polystyrène;
  • Atteindre les objectifs du plan de gestion des matières résiduelles révisé et de la politique québécoise.

 

FONCTIONNEMENT

Les citoyens sont invités à rapporter gratuitement leur polystyrène à l’écocentre régional de Mont-Tremblant ou Sainte-Agathe-des-Monts ou la RIDR où un préposé les informera sur la façon d’en disposer sur place. Rien de plus simple !

Catégories de polystyrène

Les polystyrènes seront triés selon quatre catégories : Contenants alimentaires en styromousse, contenants alimentaires rigides, emballages de protection et isolation.

Propreté essentielle

Il est très important de conscientiser les citoyens sur l’importance de bien nettoyer le polystyrène avant de le déposer dans les contenants de récupération. Il faut rincer et retirer les étiquettes, pellicules d’emballage, tampons absorbants, enlever les clous, etc. avant de les déposer dans le bon conteneur.

Nous vous invitons le site internet suivant pour plus d'information sur les matières recyclables : http://www.traindeviedurable.com/projet-pilote-dapport-volontaire-de-recuperation-polystyrene/

Les petits gestes font les grands progrès!

- 30 -

Source : Josiane Alarie Logistique et Communications MRC des Laurentides (819) 425-5555 ou (819) 326-0666 poste 1048 jalarie@mrclaurentides.qc.ca

__________________________________________________________________________________________________________________

 

PROJET PILOTE CONJOINT DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS ET DU MINISTÈRE DE LA FAMILLE

 

Québec - 5 avril 2017 -

Projet pilote relatif aux aides à la mobilité motorisées

Le 1er juin 2015, un projet pilote d’une durée de trois ans, chapeauté par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, est entré en vigueur sur tout le territoire du Québec. Son objectif est d’expérimenter l'usage des aides à la mobilité motorisées (AMM) sur les trottoirs, sur certaines routes ainsi que sur les voies cyclables.

Les AMM sont des appareils conçus pour pallier une incapacité à la marche. Elles regroupent les fauteuils roulants motorisés, les triporteurs et les quadriporteurs. Elles sont munies de trois ou quatre roues, d'un moteur électrique, d'un siège et d'un dossier.

Les règles du projet pilote visent à assurer une meilleure cohabitation entre les utilisateurs  d’AMM et les autres usagers de la route. Elles valorisent la prudence de tous les usagers de la route et rappellent le discernement dont doit faire preuve chaque utilisateur d’une AMM. Elles leur permettent également une plus grande flexibilité quant à leurs choix de parcours.

 

MESSAGE POUR LE GRAND PUBLIC

 

Le partage de la route, c’est aussi faire place aux utilisateurs d’aides à la mobilité motorisées

 

Un triporteur, un quadriporteur ou un fauteuil roulant motorisé permet à de nombreuses personnes  de conserver leur autonomie dans leurs déplacements.

 

Depuis juin 2015, un projet pilote prévoit de nouvelles règles de circulation pour les utilisateurs de ces aides à la mobilité motorisées (AMM). En même temps, ce projet pilote laisse davantage de flexibilité aux utilisateurs d’AMM dans leur choix d’itinéraire, tout en assurant un partage de la route sécuritaire entre les différents usagers de la route.

 

En vertu du projet pilote, il est désormais possible pour les utilisateurs d’AMM d’emprunter les trottoirs, les voies cyclables, et, à certaines conditions, la chaussée et son accotement.

 

De plus en plus d’AMM circuleront sur la voie publique. Pour votre sécurité et celle des autres, soyez vigilant et adoptez une attitude ouverte et courtoise lors de vos déplacements.

 

Pour en apprendre davantage sur le projet pilote, visitez le www.transports.gouv.qc.ca

 

MESSAGE POUR LES UTILISATEURS D'AMM

Sur la route en AMM, la sécurité avant tout!

 

Vous utilisez un fauteuil roulant motorisé, un triporteur ou un quadriporteur dans vos déplacements? Saviez-vous que l’utilisation de ces aides à la mobilité motorisées (AMM) est balisée par un projet pilote depuis juin 2015?

 

Selon votre préférence, et en ayant toujours en tête votre sécurité et celle des autres, il vous est possible d’emprunter les trottoirs, les voies cyclables ainsi que, à certaines conditions, la chaussée et son accotement. Il est interdit de circuler sur les autoroutes et leurs voies d’accès.

 

Sur les trottoirs et les voies cyclables, adaptez votre vitesse à celles des autres usagers. Avant de vous engager sur la chaussée, assurez-vous que la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins et qu’il n’y a pas plus d’une voie de circulation par sens. Si vous empruntez l’accotement, il doit être suffisamment large et sans obstacle.

 

En précisant les règles de circulation, ce projet pilote vise un meilleur partage de la route tout en offrant une plus grande flexibilité dans vos déplacements. Pour en apprendre davantage sur le projet pilote, visitez le www.transports.gouv.qc.ca.

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Message de la RIDR et de la MRC des Laurentides

  Les appareils frigorifiant
Impacts majeurs pour l’environnement une fois désuets

Février 2017

L’effort collectif à la récupération des matières mérite d’être appuyé par la communication des résultats ou des impacts. Les impacts MAJEURS des appareils frigorifiant ne laissent personne indifférent lorsqu’on les connaît, on devient alors plus sensibilisé à la façon écoresponsable d’en disposer à la fin de leur vie utile.

Saviez-vous ?

Un seul réfrigérateur désuet mal récupéré risque d'engendrer autant d'émissions de CO2 qu'une voiture qui parcourt environ 17 000 kilomètres, soit plus que la moyenne annuelle des automobilistes québécois. La vaste majorité de ces anciens appareils contiennent des halocarbures, des composés qui ont des impacts majeurs sur le réchauffement climatique alors que certains congélateurs fabriqués avant l'an 2000 renferment même du mercure, une substance hautement toxique.

 

C’est à nous de faire la différence!

Vous êtes invités à prendre en main la récupération de manière responsable vos appareils froids. Vous pouvez connaître les points de dépôts directement sur le site Web www.traindeviedurable.com/residus-domestiques-dangereux

 

_____________________________________________________________________________________________________________

         

Avis Public

 

En provenance de l’Agence municipale 9-1-1.


NOUVEAUX SERVICES OFFERTS AUX PERSONNES HANDICAPÉES

1- Tous les centres d’appels d’urgence 9-1-1 du Québec offrent maintenant le service de TEXTO AU 9-1-1 RÉSERVÉ aux personnes sourdes, malentendantes ou avec un trouble de la parole. Celles-ci doivent d’abord s’inscrire gratuitement auprès de leur FOURNISSEUR DE SERVICE CELLULAIRE via leur site Web, si elles disposent d’un appareil compatible avec ce service. Lorsqu’elles composeront ensuite le 9-1-1 par un appel téléphonique conventionnel, le centre 9-1-1 devrait être automatiquement informé qu’il s’agit d’une personne avec laquelle il doit initier une conversation par texto. Il est toujours impossible de texter directement

au 9-1-1 au Canada. Pour plus de renseignements, consultez le site Web www.textoau911.ca.

2- Les personnes qui communiquent en utilisant une langue des signes peuvent s’inscrire gratuitement au SERVICE DE RELAIS VIDÉO CANADIEN. Durant ses heures de fonctionnement, on peut également joindre le service 9-1-1 par son intermédiaire.

Pour plus de renseignements, consultez le site Web https://srvcanadavrs.ca/fr/ .

 

Documents pdf des avis publics

evenementsAvenirCommuniqué Prévention de la fraudeCommuniqué récupération plastiques agricolesRôle de taxation 2017